jeudi 18 avril 2013

LE MYSTÈRE DU SAINT GRAAL...

LE MYSTÈRE DU SAINT GRAAL...
Un peu d'histoire est toujours bon pour le savoir :)
Robert De Buron, chevalier Templier d'origine bourguignonne, mort en Palestine au cours de la 3 eme croisade et dont on ne connait que des fragments de son oeuvre, va christianiser le GRAAL.
Avec lui , le GRAAL devient la coupe dans laquelle Joseph d'Arimathie recueille le sang de Jésus à sa descente de croix. Il s'agirait de la même coupe que Jésus aurait utilisée pour son dernier repas avec ses disciples.
Selon aussi le récit "imaginaire" de Robert De Buron, Joseph d'Arimathie fut emprisonné avec le calice de la cène contenant le sang de Jésus.
Grace au GRAAL, il survécut. Libéré lors de la destruction de Jérusalem par les Romains, il s'embarque sur un bateau avec d'autre partisans du Christ, notamment Marie Madeleine.
Le bateau, sans voile ni gouvernail, vient s'échouer au Sud de la France et devinez où, au Sainte Marie de la mer, Waouuu...
Marie Madeleine s'installe alors dans une grotte de la Sainte Beaume prés de St Maxime.
Joseph d'Arimathie, quand à lui, traverse la Gaule en passant par Lutèce, Chartres, puis la foret de Brocéliande en Bretagne.
A l'issue d'un périlleux voyage, il parvient en Angleterre où il mettra le GRAAL en sûreté dans un monastère de Glastonbury.
Comme quoi 800 ans après l'écrit de ce texte la légende demeure toujours aussi vivante...
Des sociétés secrètes ou fermées, des sectes, y compris chez les nazis, vont se créer pour le chercher et s'approprier ses pouvoirs...
A bon entendeur, bonne recherche ;)
Templier Véritas ...
— avec Georges Roman et 26 autres personnes.
LE MYSTÈRE DU SAINT GRAAL...
Un peu d'histoire est toujours bon pour le savoir :)
Robert De Buron, chevalier Templier d'origine bourguignonne, mort en Palestine au cours de la 3 eme croisade et dont on ne connait que des fragments de son oeuvre, va christianiser le GRAAL.
Avec lui , le GRAAL devient la coupe dans laquelle Joseph d'Arimathie recueille le sang de Jésus à sa descente de croix. Il s'agirait de la même coupe que Jésus aurait utilisée pour son dernier repas avec ses disciples.
Selon aussi le récit "imaginaire" de Robert De Buron, Joseph d'Arimathie fut emprisonné avec le calice de la cène contenant le sang de Jésus.
Grace au GRAAL, il survécut. Libéré lors de la destruction de Jérusalem par les Romains, il s'embarque sur un bateau avec d'autre partisans du Christ, notamment Marie Madeleine.
Le bateau, sans voile ni gouvernail, vient s'échouer au Sud de la France et devinez où, au Sainte Marie de la mer, Waouuu...
Marie Madeleine s'installe alors dans une grotte de la Sainte Beaume prés de St Maxime.
Joseph d'Arimathie, quand à lui, traverse la Gaule en passant par Lutèce, Chartres, puis la foret de Brocéliande en Bretagne.
A l'issue d'un périlleux voyage, il parvient en Angleterre où il mettra le GRAAL en sûreté dans un monastère de Glastonbury.
Comme quoi 800 ans après l'écrit de ce texte la légende demeure toujours aussi vivante...
Des sociétés secrètes ou fermées, des sectes, y compris chez les nazis, vont se créer pour le chercher et s'approprier ses pouvoirs...
A bon entendeur, bonne recherche ;)
Templier Véritas ...

1 commentaire:

  1. voila une belle histoire, quoi que belle tout répand sur qui elle tombe, et comment elle est interprétée, pour moi, c' est une belle histoire, je porte beaucoup d’intérêt a l' ordre des chevaliers de la croix, les templiers, car j' ai vécu dans des régions qui ont beaucoup de" traces de leurs passages, seulement cet aspect m' intéresse, l' histoire

    RépondreSupprimer